1591-1991 : Quatre siècles de mathématiques à Bordeaux.

L'Université de Bordeaux fut créée le 7 juin 1441, à l'initiative de Pey Berland, cardinal-primat d'Aquitaine, par une bulle du pape Eugène IV, promulguée au concile oecuménique de Florence. Les disciplines enseignées sont la théologie, la philosophie, le droit, puis la médecine. 150 ans plus tard, le 21 juillet 1591, François de Foix-Candalle, évèque d'Ayre, captal de Buch, fonde la chaire de mathématique, et la dote de 2000 écus de pension annuelle. Son titulaire est recruté sur concours public au cours duquel il doit exposer et résoudre deux conjectures géométriques. Le prélat acquiert un immeuble pour loger et nourrir gratuitement les étudiants nécessiteux. En 1894 Jacques Hadamard rejoint à Bordeaux Pierre Duhem. Mais c'est dans les années 1960 que les mathématiques connaissent un développement important, suivies par l'informatique dans les années 70, tandis que le flux des thésards s'accroît rapidement dans les années 80. Cette évolution conduit à la création de l'École doctorale de mathématiques en 1991 : c'est la première du genre en France.

1991-1994 : l'École doctorale de mathématiques de Bordeaux

Sous l'impulsion de ses directeurs successifs, l'École devient un pôle d'attraction : en 93-94 elle compte 112 doctorants, avec un flux moyen de 37 soutenances par an ; 8 normaliens et 1 polytechnicien y préparent leur thèse. Des conventions sont signées avec l'École Normale Supérieure de la rue d'Ulm, l'Institut Steklov et l'Université de Saint-Petersbourg. En quatre ans 17 Maîtres de Conférences, 2 Chargés de Recherches, 12 Ingénieurs sont sortis de ses rangs, et 11 doctorants étrangers obtiennent, à l'issue de leur thèse, un poste universitaire dans leur pays.

1995 : l'École doctorale de mathématiques et informatique de Bordeaux

L'élargissement de l'École à l'informatique, en 1995, répond à des convergences scientifiques manifestes. Beaucoup de thèmes de recherche sont voisins (Algorithmique, Parallélisme, Combinatoire, Graphisme, Imagerie, Théorie des nœuds, Dessins d'enfants de Grothendieck, Recherche Opérationnelle....). Les doctorants développent leurs recherches au sein de 4 laboratoires associés au CNRS et bénéficient du soutien de l'Institut de Mathématiques de Bordeaux : Laboratoire de Mathématiques Appliquées de Bordeaux - MAB (UMR 5466), Laboratoire Bordelais d'Analyse et Géométrie - LaBAG (UMR 5467), Laboratoire de Théorie des Nombres et d'Algorithme Arithmétique - A2X (UMR 5465), Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique - LaBRI (UMR 5800).

Mise à jour le 17/01/2019

Contact

Sylvaine GRANIER
Gestionnaire

LaBRI, Bat. A30 bureau 164
351 cours de la Libération
33405 Talence CEDEX

05 40 00 87 07
Contacter par courriel